Une personne sur trois regrette son tatouage

Du 18 au 21 juin, s’ouvriront les journées de dermatologie interventionnelle dans la capitale française.

Ce sera bien évidemment une occasion de parler du dé-tatouage via laser, une technique qui a fait ses preuves, mais qui demeure longue et assez chère, sans qu’aucune garantie de réussite ne puisse être apportée à la personne souhaitant faire disparaitre son tatouage, tout comme l’épilation permanente. Pour plus d’informations à ce sujet, c’est sur www.mon-epilation-definitive.com.

Si on en croit une étude parue de l’année dernière, et publiée outre Atlantique, presque un quart de la population occidentale posséderait au moins u tatouage. Cette mode, surtout suivie par les plus jeunes, car les 2/3 des tatouages sont effectués avant les 20 ans d’une personne. Un tiers de ces jeunes auraient ensuite des regrets et aimeraient s’en débarrasser… C’est à ce moment que la technique du laser entre en jeu, en effet une étude estime que un dixième des tatoués veulent faire disparaître leur œuvre au bout d’une année.

Notez qu’il faut en moyenne une dizaine de séances pour faire disparaître un tatouage, espacées sur une année et que le prix de chaque séance peut représenter jusqu’à 300 euros !

tattoo

De quoi bien réfléchir avant de se faire tatouer la peau à l’encre…

Pour d’autres conseils santé, n’hésitez pas à consulter le guide www.10stepshealth.com.